Catégories
article

La Locandiera

Mirandoline, patrone d’une auberge à Florence, est au centre de toutes les convoitises.

Qu’ils soient marquis, comte ou valet, tous les hommes veulent obtenir ses faveurs. Pour son plus grand plaisir.

Mais l’arrivée d’un chevalier qui méprise les femmes risque de bouleverser le cours des choses…
 

Le mot du metteur en scène

Après le succès de BAROUF A CHIOGGIA de Goldoni que nous avons créé en 2005 et qui a mené la troupe jusqu’en Italie, les comédiens du Théâtre de l’Arc en Ciel avaient le désir de retrouver l’univers populaire et coloré de l’auteur italien. Comme la composition de l’équipe actuelle s’y prêtait (4 hommes et 3 femmes), j’ai proposé de monter la LOCANDIERA, la pièce la plus célèbre de Goldoni, écrite en 1752, qui raconte avec brio les aventures amoureuses de l’aubergiste Mirandoline, une des plus belles figures féminines du Théâtre.

Même si la pièce n’appartient pas à proprement parler à la Commedia dell’arte (Goldoni est le premier à avoir supprimé les masques au théâtre en Italie), j’ai voulu garder le dynamisme de ce genre théâtral important en donnant à la pièce un rythme soutenu et en créant des personnages, vifs, hauts en couleur, qui n’hésitent pas à dialoguer avec le public.

Il m’a paru important également de remplacer les tréteaux de Commedia par un espace scénique original, évoluant sur 3 plans, chaque plan étant dessiné par des draps étendus sur un filin. Cet espace permet au spectateur de se retrouver non pas dans une salle publique de l’auberge mais bien au cœur d’un lieu de travail privé (la buanderie) : Goldoni est en effet un auteur qui a modernisé le théâtre en plaçant au premier plan des personnages du peuple (et d’un peuple qui travaille !) et non plus des aristocrates oisifs.

Chants, danses, musique de scène (mandoline et accordéon), escrime, pantomime… empruntés également à l’univers de la Commedia dell’arte, font de cette LOCANDIERA un véritable spectacle populaire, pour le plus grand plaisir du public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *